EURL De la graine au jardin  Montpellier (34 - Hérault) Siret n°: 88128837700024 - E.U.R.L. au capital de 3000€

EURL De la graine au jardin

Montpellier (34 - Hérault)
Siret n°: 88128837700024
Société au capital de 3000€

le blog

au fil des saisons... De la graine au jardin

Une haie de biodiversité

08/04/2021

Une haie de biodiversité

La haie telle qu'on la connaît est souvent composée d'une seule espèce. En plus de ne proposer qu'un faible intérêt esthétique, celle-ci s'expose à des risques de contamination et ne propose qu'une maigre réserve de biodiversité.
Quels sont les intérêts de la haie mixte pour accueillir plus de biodiversité au jardin?

Qu’est-ce qu’une haie ?

Une haie est une structure linéaire faite de végétal plus ou moins haut (arbres, arbustes, arbrisseaux) et qui permet de délimiter un emplacement.

Historiquement, les haies furent utilisées comme moyen défensif militaire afin de forcer l’ennemi à ralentir ou à les contourner. Plus tard, la bourgeoisie se l’est appropriée comme moyen de délimiter ses propres terres.
En parallèle, les paysans mirent en place des systèmes de bocages qui leur permettait par un moyen végétal, d’implanter des haies champêtres, permettant ainsi de délimiter les surfaces tout en proposant un refuge pour la biodiversité : la haie champêtre.
De nos jours, les haies de bocages ont fortement disparues ou transformées en haies néo-bocage qui ne contiennent que peu de biodiversité. Cela est dû à la mécanisation ainsi qu’à la rationalisation de l’agriculture intensive qui ne propose désormais qu’un intérêt écologique faible. Simple barrière verte ne contenant que peu de biodiversité.

 

 

A quoi sert une haie dans un jardin ?

Une haie, dans un jardin, sert généralement à délimiter le terrain et à occulter le vis-à-vis. On dit souvent « Pour vivre heureux, vivons cachés » et c’est cette phrase que beaucoup de propriétaires souhaitent appliquer dans leurs jardins.
La haie a donc pour fonction de cacher. Les haies des jardins dans les années 70 et 80 étaient souvent choisies pour le côté fortement occultant avec des arbres résineux comme le cyprès ou le thuya. Bon nombre de ces haies commencent aujourd’hui à disparaître car l’ancienneté, la taille des parcelles et le paramètre monospécifique de ces haies ne correspondent plus aux enjeux actuels.

 

haie bocagère - biodiversité jardin

Exemple d'un paysage bocager. Les bocages, façonnés par l'homme, permettent de délimiter les parcelles agricoles en servant de relai (trame verte) pour la faune


Pourquoi une haie composée d’une seule espèce n’est pas écologiquement viable ?

Si vous souhaitez ou détenez une haie monospécifique, vous vous exposez à deux paramètres majeurs qui pourront faire que votre haie ne vive pas longtemps dans votre jardin.
D’abord, l’aspect monospécifique (1 seule espèce composant votre haie) bien qu’il vous permette de parfaitement maîtriser la hauteur et l’entretien de votre haie, sera fortement vulnérable lors d’une attaque de parasite ou de champignon. C’est la raison pour laquelle, les haies de Thuyas, foudroyées par le Phytophtora (Phytophthora cinnamomi) provoque une pourriture du collet de la plante ainsi qu’un roussissement soudain et progressif du Thuya. Incurable par des techniques phytosanitaires "saines", le champignon condamne généralement la haie en quelques années sans que le jardinier ne puisse rien y faire.
Le cyprès, souvent utilisé en haie dans les jardins, est parfois attaqué par l’araignée rouge, petit acarien provoquant un assèchement des écailles de la plante. Là encore, traiter une haie d’une moyenne ou grande ampleur, relève d’un défi titanesque que peu de jardiniers réussiront. Si le parasite est apparu une fois, il reviendra car la plante vieillit et s’affaiblit, la rendant ainsi plus vulnérable aux attaques au fil du temps.
Nous comprenons donc que si un parasite, qu’il soit champignon, acarien ou insecte, sera ravi de trouver une seule et même espèce sur son lieu d’implantation car il est sûr de pouvoir s’y reproduire facilement tant les réserves de nourriture sont immenses.

En plus de ne proposer qu’une seule espèce, vulnérable aux maladies, les haies monospécifiques sont également une réserve de biomasse peu étayée car elles ne vont abriter qu’un certain type de faune et de flore en son sein.

Il y a donc un intérêt à réfléchir et à concevoir un « plan de haie » afin de limiter les dégâts dans le futur. Quoi de plus navrant et coûteux de devoir arracher 50 mètres linéaires de haie au bout de quelques années quand on sait le temps que cela a pris à planter et à entretenir ?

 

haie monospécifique jardinHaie monospécifique dans un jardin. Même si ce type de haie garanti une bonne occultation, elle n'est pas à l'abri d'une attaque parasitaire qui aurait des conséquences phytosanitaires sur l'ensemble de la haie, composée d'une seule espèce.

 

 

Qu'est-ce qu'une haie mixte?

Une haie mixte reprend les mêmes principes d'une haie classiques tout en apportant une diversité végétale et faunistique plus riche composée d'au moins 2 espèces végétales différentes, caduques ou persistantes.

La haie mixte propose une richesse de biodiversité bien plus importante qu’une haie monospécifique car, en agrandissant le panel des plantes qu’on y installe, elle devient le refuge d’une nature qui va s’installer progressivement et s’équilibrer, limitant le risque parasitaire.
Et si quelques parasites se développent, ils n’attaqueront pas l’ensemble de votre haie car ils ne sont pas « adaptés » à tous les végétaux.
Associée à une bonne gestion de votre haie : taille raisonnée, époque, période de floraison et de nidification considérées, vous permettrez ainsi à votre haie de durer bien plus longtemps qu’une haie classique, composée d’une seule essence. Et vous profiterez d’une haie qui sera bien plus dynamique esthétiquement et écologiquement car votre œil ne s’en lassera pas. Surtout si vous y plantez des espèces caduques, aux feuillages changeants, à l’écorce remarquable.

 

oiseau jardin biodiversité

Les oiseaux sont une source de lutte biologique naturelle contre les ravageurs du jardin. Planter des haies qui puissent leur permettre de nidifier permettent donc de lutter contre certains parasites du jardin

 

 

chenille parasite jardin biodiversité

Certaines chenilles défoliatrices font des ravages sur les cultures du jardin. Leur population peut être régulée par la présence d'une faune prédatrice favorisée par une haie mixte

 

 

 

Quelles haies mixtes pour mon jardin ?


A condition de vérifier les paramètres du sol, votre climat et votre exposition, pour être sûr que votre haie se développe correctement, voici quelques exemples de haies mixtes qui peuvent être envisagées dans les jardins :

Haie « moderne » persistante :
Eleagnus x ebbingei – Photinia x fraseri ‘Red Robin’ – Pistacia lentiscus – Arbutus unedo – Ligustrum japonicum ‘Texanum’

Haie champêtre caduque :
Acer campestris – Rosa canina – Crataegus monogyna – Sorbus aucuparia – Carpinus betulus

Haie moitié persistante, moitié caduque :
Prunus lusitanica – Buddleja davidii – Eleagnus x ebbingei – Photinia x fraseri ‘Red Robin’ – Spiraea thunbergii – Abelia x grandiflora

 

 

 

Conclusion


En conclusion, nous voyons qu’il existe des moyens plus viables d’envisager une haie dans son jardin. De toute évidence, les haies monospécifiques sont vouées à disparaître car ça n’est pas un système qui fonctionne sur la durée. Les enjeux écologiques actuels, le souhait des particuliers de vouloir s’abriter du regard de ses voisins ainsi le coût que peut représenter l’arrachage et la plantation d’une nouvelle haie devraient nous inciter à davantage réfléchir à la fonction primaire de la haie : celle d’accueillir plus de biodiversité afin qu’elle puisse limiter le développement de parasites néfastes pour les plantations du jardin.

au fil des saisons... De la graine au jardin